ARTHROSE

ARTHROSE ? CARTILAGE ? ARTICULATION ?

L’arthrose est une usure du cartilage articulaire.
L’articulation est la jointure entre l’extrémité de deux os.
Le cartilage est un tissu vivant qui, normalement, est en perpétuel renouvellement grâce à des cellules spécialisées appelées chondrocytes.
L’élasticité du cartilage est assuré par des protéoglycanes (sorte de grosses éponges) qui en se gorgeant d’eau mettent sous tension des fibres de collagène.

Capture d_écran 2018-04-24 à 22.28.21

Le cartilage permet le glissement des os l’un par rapport à l’autre mais il permet aussi d’amortir et de répartir les pressions que subit l’articulation.
Le cartilage n’est pas vascularisé. Sa nutrition se fait par diffusion grâce au mécanisme de compression/décompression de l’articulation.
Etant donné la nature avasculaire du cartilage ce tissu cicatrise très mal.
A mesure que nous avançons dans l’âge, les chondrocytes se divisent plus lentement et le cartilage à tendance à se calcifier ou même à s’ossifier.

POURQUOI L’ARTHROSE ?

L’arthrose s’installe lorsque la destruction cellulaire est plus importante que la reconstruction.
Les modifications de pression sur le cartilage ainsi que des glissements importants de l’articulation (instabilité articulaire) augmentent l’activité des chondrocytes qui sécrètent d’avantage de protéoglycanes, de collagène mais aussi d’enzymes de destructions.
La destruction augmente aussi lorsque les cellules ne sont pas capables de lutter contre l’oxydation qu’elle subissent au cours de leurs fonctionnement.

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE ?

Nous ne sommes pas tous égaux devant l’arthrose. Sa survenue est multifactorielle.
Les facteurs de risque sont :
L’hérédité : en effet comme nous l’avons vu la destruction du cartilage se fait à partir d’enzyme. Suivant le code génétique de chacun de nous, ces enzymes seront plus ou moins destructrices. C’est pourquoi on entend souvent parler de « famille à arthrose » dans lesquels la plupart des membres de la famille sont touchés par l’arthrose et ce plus ou moins jeune.
Le surpoids : l’augmentation de la masse corporelle induit une augmentation de la pression sur le cartilage mais aussi une modification de la zone d’appui du cartilage sur une zone plus faible.
Une sollicitation excessive des articulations par l’activité professionnelle ou par la pratique d’un sport de manière intensive. Le processus de destruction étant plus important que celui de renouvellement.
Inversement l’inactivité physique favorise l’usure du cartilage par manque de sollicitation en compression/décompression de l’articulation et par accumulation des pressions sur une même zone articulaire.

article écrit par Sébastien JEAN
Ostéopathe
D.U nutrition entraînement
Formé en micronutrition et biologie préventive

Vous souhaitez un bilan personnalisé : rendez-vous dans notre rubrique E-Consultation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s